Nouveautés


🌊🌊 Covid-List 2ème vague : le règlement

29/10/2020

Début : vendredi 30 octobre à 0h00
Fin : mardi 1er décembre à 23h59 (ou plus si affinités)
Pour ce deuxième confinement, sensiblement différent du premier, les règles évoluent !
Ce printemps, seules les espèces contactées depuis son lieu de confinement / domicile pouvaient être comptabilisées.
Pour cette nouvelle Covid-List, nous étendons les possibilités à la sortie quotidienne autorisée de 1h/1km. Vous pourrez donc également compter les oiseaux vus ou entendus :
- depuis un rayon d'1km autour de chez vous ("depuis", pas "dans" : ce qui compte c'est l'emplacement de l'observateur, l'oiseau lui peut être en dehors), ET
- dans la limite d'1h par jour (1h d'un seul tenant, 2 fois 30min, 6 fois 10min... comme vous voulez), ET
- et à l'aide de moyens non motorisés !
Pour calculer votre rayon d'action : https://www.calcmaps.com/fr/map-radius/
Il sera possible, comme ce printemps, d'ouvrir une liste NocMig pour les amateurs d'enregistrement nocturne. Notez cependant que vos enregistrements ne pourront se faire que depuis votre domicile, pas dans le rayon d'1km.
Merci de pointer au moins une coche (encore mieux, pointez-les toutes !) afin que nous puissions dresser, comme ce printemps, la carte des participants.
Vous trouverez donc demain matin en vous levant, dans "voir toutes les listes", la Confinement List - 2ème vague.


🐟✅ Deux nouvelles espèces de vairons pour la France !

22/10/2020

La révision systématique des poissons de France continue à bon train. Dans un article intitulé "Revision of Phoxinus in France with the description of two new species (Teleostei, Leuciscidae)", à paraître prochainement dans la revue Cybium, Gaël Denys et cinq de ses collègues décrivent deux nouvelles espèces de vairons pour notre territoire: le Vairon de la Garonne (Phoxinus dragarum) et le Vairon ligérien (Phoxinus fayollarum). Le premier est l'espèce présente dans le bassin de la Garonne, le second est celui du bassin de la Loire. Nous voilà donc avec 6 espèces de vairons en France métropolitaine. Si vous vous sentez perdus avec toutes ces nouvelles espèces de Leuciscidés (et non, ce ne sont plus des Cyprinidés...), rassurez-vous une nouvelle édition des Poissons de France, Belgique et Luxembourg vous aidera très prochainement à faire le point ! 

Julien P. RENOULT


🛋️ Coche canap' : split de la Fauvette des Balkans

21/10/2020

La systématique et la nomenclature des fauvettes « passerinettes » au sens large sont en cours de révision depuis le milieu des années 2000. Le statut des populations de Corse, Sardaigne et Italie centrale comme espèce à part entière, la Fauvette de Moltoni Sylvia subalpina, était déjà entériné par la plupart des listes mondiales, dont l’IOC, et donc par la CAF. Une étude récente (Zuccon et al. 2020) vient de proposer la reconnaissance de trois espèces dans ce groupe, en suggérant que les populations de Méditerranée occidentale (France et Péninsule ibérique essentiellement) et d’Afrique du Nord (Tunisie, Algérie et Maroc) soient traitées comme une espèce distincte des populations d’Italie méridionale, des Balkans et de Turquie. Ils reconnaissent en outre deux sous-espèces pour l’espèce orientale, alors que l’espèce occidentale est selon eux monotypique. Zuccon et al. (2020) ont analysé en détail la nomenclature de ce groupe et ont proposé les noms suivants : Sylvia iberiae pour l’espèce occidentale et Sylvia cantillans pour l’espèce orientale, avec les sous-espèces S. cantillans cantillans (Italie méridionale) et S. c. albistriata (Balkans et Turquie). L’IOC a accepté ces conclusions dans sa dernière mise à jour publiée et la CAF adopte donc pour la liste française une taxonomie à trois espèces. En outre, suite à la phylogénie des Sylviidae publiée par Cai et al. (2019), l’IOC a adopté la nouvelle taxonomie générique recommandée par ces auteurs et placé la plupart des fauvettes dans le genre Curruca (seules les Fauvettes à tête noire et des jardins demeurent des Sylvia dans la LOF). Là encore la CAF suit cette nouvelle taxonomie.
En résumé, les fauvettes du groupe « passerinette » de France comprennent maintenant trois espèces :
* Fauvette de Moltoni Curruca subalpina (monotypique, nicheuse en Corse) ;
* Fauvette passerinette Curruca iberiae (monotypique, nicheuse en France continentale) ;
* Fauvette des Balkans Curruca cantillans (accidentelle en France, sous-espèces cantillans nicheuse en Italie méridionale et Sicile, sous-espèce albistriata nicheuse dans les Balkans et en Turquie).
La Fauvette des Balkans est donc désormais cochable sur l'ensemble des listes (date et pointage obligatoires, seuls les oiseaux homologués par le CHN seront acceptés).


 

Dernières photos des membres



Licence Creative Commons

 

Dernières Coches


 
Nom Espèce Date